totop

iWith.org: Développement web pour des projets qui améliorent le monde *





rejoindre l'équipe de iwithorg

Titre nouvelles

Interview avec Ferran Bolós, gagnant du prix "carte postale Iwith.org 2009"


Ferran Bolós est notre gagnant du prix "cartes postales Iwith.org". Il connaît bien les initiatives d'Iwith.org puisque jusqu'à peu, il travaillait avec l'ONG Vols, un de nos bénéficiaires, comme assistant de communication. Actuellement, il est en congé sabbatique jusqu'en août. Il est parti réaliser un projet de volontariat à Tanger (Maroc) pendant huit mois.

- Ferran, comment as-tu eu vent de notre concours ?
Notre ONG utilise les services d'Iwith.org depuis plusieurs années. Depuis que je connaît Iwith.org, je suis activement ses actions et notamment le concours de cartes de voeux. C'est la troisième année consécutive que j'envoie un dessin au nom de VOLS.

- Où en es-tu dans ton parcours professionnel ? Que représente pour toi la participation a un tel concours ?
Pendant deux ans et demi, j'ai travaillé avec VOLS, d'abord comme assistant de communication, le premier dans l'histoire de l'association. Je développais la visibilité de l'organisation et je réalisais diverses tâches en communication externe (mise à jour du site web, encarts publicitaires, participation à des forums et des salons, etc) et interne (journal trimestriel, communication entre les différentes branches de l'association, création de micro-sites pour celles-ci, etc).

Auparavant, j'ai travaillé dans une entreprise d'arts graphiques et surtout dans divers centres d'éducation sociale à Mataró, Barcelone et Sant Vicenç dels Horts.

Je me suis formé aussi bien de manière formelle (en audiovisuel) qu'informelle (pour l'éducation). De cette manière, j'ai également formé des moniteurs et des directeurs de centres de loisirs sous la forme d'exposés éducatifs sur la nature et la communication avec les enfants.

Depuis que je collabore avec VOLS, d'abord comme volontaire puis comme employé, j'ai découvert les réalités d'un monde qui dépasse nos frontières. Ainsi, l'année dernière, j'ai réalisé un doctorat en anthropologie africaine.

L'objectif le plus important et celui de notre organisation : pointer du doigt l'injustice qui règne entre les pays Nord-Sud et spécifiquement dans le milieu éducatif : accès à l'éducation, parité filles - garçons, enfants des rues…
Et un deuxième, aussi significatif : faire connaître les actions et le travail entrepris par VOLS en Afrique et en Amérique du Sud.

- Quel message voulais-tu transmettre à travers ta carte de voeux ?
J'aime beaucoup lire et recopier des citations… Ainsi, en cherchant sur Internet, j'ai trouvé cette citation qui donne tout son sens à la carte de voeux : "Je souhaiterais que nous puissions mettre l'esprit de Noël dans douze petits pots et en ouvrir un chaque mois de l'année".
Pour moi, notre société est ainsi : nous nous préoccupons uniquement des petits, de ceux qui nécessitent le plus d'attention et qui n'ont rien (au point de vue matériel) et notamment à ces dates-là où on ouvre plus son coeur et on fait l'effort d'être solidaire au moins un jour (Noël).

J'aimerais que cet esprit soit dans toutes les têtes toute l'année pour qu'ensemble nous puissions faire du monde une chose meilleure pour tous et plus particulièrement pour les enfants et les jeunes qui sont dans des situations critiques. Notre association, après plusieurs propositions, a opté pour une autre carte postale mais je souhaitais la présenter quand même à ce concours, puisqu'elle montrait concrètement notre travail solidaire et pour le développement. Visiblement, elle a plu !

- Que penses-tu de l'initiative d'Iwith.org ?
Personnellement, j'ai un lien particulier avec Iwith.org et ses actions. Je crois que la communication est le meilleur moyen pour développer les petites et moyennes organisations. C'est un aspect important dans notre société et surtout pour l'image que l'on se donne, pour être moderne et attractive mais aussi bien simple et transparente.

De cette manière, Iwith.org travaille pour nous aider à réaliser ces fins et toutes leurs initiatives sont incroyables. Le concours en lui-même est très simple mais a un impact beaucoup plus important : celui de connaître d'autres organisations et également qu'elles puissent elles-mêmes s'exprimer grâce à une image ou une phrase simple.

- Tu travailles dans une ONG, peux-tu nous en dire un peu plus ?
J'ai commencé comme volontaire, dans le domaine de l'accompagnement et de l'apprentissage, puis dans la formation de volontaires pour des projets d'été dans les pays du Sud. Ensuite avec le profil que j'avais, ils m'ont proposé de m'occuper de la communication. Plus tard, j'ai obtenu un contrat dans la même organisation pour la communication, la sensibilisation et la gestion du volontariat international.

VOLS est une ONG pour le développement et qui travaille en faveur des enfants et des jeunes dans des pays comme la Côte d'Ivoire, le Bénin, le Togo, la Guinée, l'Ethiopie, le Burkina-Faso, le Cameroun, Madagascar, le Pérou, le Mexique ou encore le Paraguay depuis plus de 17 ans. Ils sont présents au niveau éducation formelle (écoles, lycées, bibliothèques, formation de professeurs) et informelle (occupation du temps libre, maisons d'accueil, centres pour les enfants des rues…). Parfois, nous travaillons pour installer l'eau et l'électricité dans certains pays mais aussi pour développer le rôle de la femme et l'accès aux sanitaires. En Espagne, VOLS s'occupe de la promotion et de la préparation des volontariats dans ces pays et réalise des campagnes de sensibilisation et des activités pour le développement de ses actions.

Personnellement, mon expérience associative est née dans différents centres de jeunesse qu'on appelle "esplai". J'étais animateur et parfois responsable de centre. Pendant deux ans, j'ai été président de la Fédération des Centres de loisirs pour la jeunesse Don Bosco de Catalogne, avec qui je continue de collaborer ponctuellement. Par ailleurs, j'ai aussi fait partie de l'équipe qui a créé une entité pour regrouper différentes associations et services d'un quartier de Barcelone dont je suis président et fondateur.

- Que fais-tu au Maroc ? Est-ce également un projet de coopération solidaire ?
Depuis décembre 2009 et jusqu'en août prochain, je suis à Tanger, au Maroc où je réalise un volontariat. Je travaille dans un centre où les enfants, qui ne vont pas à l'école, (ici, l'école s'effectue par roulements à cause d'un manque de moyen et de personnel) viennent pour déjeuner, se laver, faire leurs devoirs et suivre des cours de soutien mais aussi des activités plus ludiques et sportives.

Nous promouvons également des campagnes pour l'hygiène buccale et sanitaire. Je collabore avec les Missionnaires de la Charité (de Thérèse de Calcutta). Un jour par semaine nous offrons un service de douche et de repas chaud pour les enfants des rues et ponctuellement quelques activités pour l'association "des enfants sans toits" que accueille des enfants des rues également.

Bonne chance pour ton projet au Maroc et à bientôt !




More about: concours , iwith , carte de voeux
02/02/2010
Margot Berg
Dernières News





 



 
Google + Facebook Twitter Youtube Rss