totop

iWith.org: Développement web pour des projets qui améliorent le monde *





rejoindre l'équipe de iwithorg

Titre nouvelles

Malgré la crise, les ONG espagnoles s'en sortent bien


 Les aides privées et l'obtention de fonds pour les ONG sont stables et ont même augmenté en 2009 malgré la crise. On remarque également une hausse du nombre de volontaires dans les entités. De fait, la réputation des ONG n'est plus à faire : une étude récente de la Ligue des ONG pour la coopération au développement a révélé que 86 % des espagnols étaient convaincus de l'efficacité et la capacité de ces associations à améliorer la vie de leurs bénéficiaires.

Les chiffres et sources de cet article proviennent du Guide pratique sur les ONG édité par l'association des consommateurs Eroski, où les informations de plus de 1000 organisations à but non lucratif sont recueillies chaque année. Entre autres, nous avons voulu souligner le rôle de Vols - Voluntariat Solidari, un de nos bénéficiaires qui, sans être une des plus grandes organisations mises en valeur dans le guide, fait partie des ONG importantes et caractéristiques du secteur social en Espagne.

Vols a été créée en 1991 et est une association à but non lucratif pour la coopération et la solidarité juvénile et infantile dans les pays en voie de développement. Son premier objectif est de promouvoir le volontariat social en encourageant la collaboration entre les jeunes Catalans dans des projets se déroulants dans les pays du Sud. Son deuxième objectif est d'améliorer, grâce à l'éducation, les conditions de vie des personnes défavorisées. L'ONG fonctionne avec 82 % de dons privés et collabore avec plus de 300 volontaires.

En règle générale, les ONG comptent sur des bénévoles, prêts à s'engager pour une cause. Plus d'un million d'entre eux soutiennent les ONG en leur apportant compétences et temps libre. Il existe maintenant une Déclaration Universelle sur le volontariat pour garder en mémoire ses principales valeurs. "Le volontaire se manifeste généralement dans une action et un mouvement organisé au sein d'une association", "il contribue à améliorer la qualité de vie et à créer un monde plus solidaire" ou encore "il s'attaque aux grands défis de la société et cherche à renforcer un monde plus juste et pacifique", sont quelques extraits de la déclaration.
Nombreuses sont les règles qui existent et elles s'appliquent également aux ONG, dont la création en masse date de la fin de la Deuxième Guerre Mondiale.

L'Organisation des Nations Unies a officiellement reconnu le statut des ONG en 1945 et demande un rapport annuel pour faciliter les contrôles externes et assurer une politique de transparence. L'objectif d'une ONG est de promouvoir l'action sociale à travers des projets de développement en collaboration avec des volontaires. La plupart du temps, leurs domaines de prédilection sont l'éducation, la solidarité, l'environnement et la coopération Nord-Sud. En Espagne, il y a plus de 3000 ONG et Iwith.org travaille avec environ 300 organisations du monde entier.

Outre les volontaires et les initiatives sociales, le guide pratique insiste sur l'organisation des ONG et leur financement. C'est un point qui a toujours préoccupé les donateurs - plus de 4,5 millions d'espagnols - de savoir comment était utilisé leur argent.

La gestion financière dépend des organisations. Seulement 35 % des ONG sont complètement dépendantes des subventions gouvernementales tandis que 65 % d'entre elles tirent leurs principaux revenus des donations privées. Elles regroupent les dons (majoritaires), mais aussi la gestion d'événements caritatifs et la vente de produits. Pour les ONG comme Amnesty International (97 % de revenus privés) ou de Médecins Sans Frontières (92 %), le financement privé occupe une place majeure.

Mais cela ne signifie pas que l'Etat n'aide pas les ONG. Il existe des aides et elles sont parfois essentielles à l'existence de certaines structures, notamment pour les fondations. Par exemple, Iwith.org a reçu une subvention de la Generalitat de Catalogne et du Gouvernement des Iles Baléares.

Ainsi, le chapitre sur la gestion financière des ONG varie selon les structures et chacune a sa propre gestion des fonds. De plus, un point notable est à se remémorer quant à l'utilisation des financements : la plupart des ONG consacrent une part importante de leurs ressources pour élaborer les projets et les missions. Plus de 50 % d'entre elles consacrent 80 % de leurs revenus aux actions de l'organisation. La part restante sert à la gestion interne et administrative de l'entité comme les salaires, les fournitures, le loyer… dépenses bien souvent incompressibles.

Ainsi les ONG et autres entités à but non lucratif acquiert un rôle significatif au fil du temps. La transparence des comptes et les résultats des missions sont des critères incontournables pour les donateurs. Toutes ces conditions ont favorisé une prise de conscience sociale en forte augmentation ces dernières années ainsi qu'un développement des programmes de financement au niveau national, régional et local. La coopération espagnole devient solidaire et plus forte de ses expériences. La crise n'a pas été si pénalisante pour les ONG et le secteur social espagnol.

10/02/2010
Margot Berg
Dernières News





 



 
Google + Facebook Twitter Youtube Rss